https://lod.unige.ch/rest/turrettini/person/ug47322

Create New Child Resource


Update Properties


Versioning

Autoversioning is enabled. Versions are created with each update to a resource.

View Versions


Delete Resource


Created at
2021-02-05T07:08:21.585Z by bypassAdmin
Last Modified at
2021-05-06T00:17:51.386Z by bypassAdmin
Children 0

Properties

fedora: created
2021-02-05T07:08:21.585Z
fedora: createdBy
bypassAdmin
fedora: lastModified
2021-05-06T00:17:51.386Z
fedora: lastModifiedBy
bypassAdmin
rdf: type
http://fedora.info/definitions/v4/repository#Container
http://fedora.info/definitions/v4/repository#Resource
http://lod.unige.ch/ontologies/turrettini#Person
http://pcdm.org/models#Object
http://www.w3.org/ns/ldp#BasicContainer
http://www.w3.org/ns/ldp#Container
http://www.w3.org/ns/ldp#RDFSource
http://www.w3.org/ns/ldp#Resource
turrettini: bibliography
LR, 5V, p. 62, n. 4530 ; Biographisch-Bibliographischer Kirchenlexikon, XXIV, p. BBK (notice de P.-O. Léchot), 24, p.1144-1150 ; ; R. Grétillat, <I>Jean-Frédéric Ostervald 1663-1747</I>, Neuchâtel, 1904; J.-J. von Allmen, <I>L’église et ses fonctions d’après Jean-Frédéric Ostervald. Le problème de la théologie pratique au début du XVIIIe siècle</I>, Neuchâtel, 1947; R. Dellsperger, « Der Beitrag der ‘vernünftigen Orthodoxie’ zur innerprotestantischen Oekumene. Samuel Werenfels, Jean-Frédéric Ostervald und Jean-Alphonse Turrettini als Unionstheologen » in H. Duchhardt et G. May (éd.), <I>Union-Konversion-Toleranz. Dimensionen der Annäherung zwischen den christlichen Konfessionen im 17. und 18. Jahrhundert</I>, Mainz/Rhein, 2000, p. 289-300; P. Barthel, <I>Jean-Frédéric Ostervald l’Européen 1663-1747. Novateur neuchâtelois</I>, Genève, 2001 ; P.-O. Léchot, « Le clair-obscur des Lumières protestantes neuchâteloises. Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747), théologien et moraliste » in E. Crettaz-Stürzel et C. Lafontant Valloton, <I>Sa Majesté en Suisse – Neuchâtel et ses princes prussiens</I>, Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires suisse, 2013, p. 278-285 ; P.-O. Léchot, « De la “fiance en Dieu” aux “devoirs de la religion”. À propos du Catéchisme de Jean-Frédéric Ostervald (1702) », <I>Lumen Vitae</I>, 2014/4, p. 435-448 ; P.-O. Léchot, « Mettre les ministres sous les pieds ? Critique du magistrat, cléricalisme et réforme de la société à Neuchâtel au miroir de l'expérience de Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747) » in M. Schnyder et M. Caesar (éd.), <I>Religion et pouvoir. Citoyenneté, ordre social et discipline morale dans les villes suisses (XIV<SUP>e</SUP> – XVIII<SUP>e</SUP> siècles)</I>, Éditions Alphil-Presses universitaires suisses, 2014, p. 205-224 ; L. Tronchin, J.-F. Ostervald, <I>Correspondance, 1683-1705</I>, éd. O. Fatio et P.-O. Léchot, Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires suisse, 2016.
turrettini: biography
<B>Ostervald Jean-Frédéric I</B> (1663-1747) Né en Suisse, à Neuchâtel. Théologien et pasteur. Père de Jean-Rodolphe II* et de Samuel*. Grand ami de Turrettini et un de ses principaux correspondants. Les rapports étaient si étroits entre ces deux hommes, ainsi qu’entre eux et Samuel Werenfels*, qu’on parla très tôt à leur propos d’un « triumvirat helvétique ». Fit ses études à Zurich en 1676, puis à Saumur, Orléans et Paris entre 1678 et 1681. S’inscrivit en théologie à Genève en 1682 et devint proposant en janvier 1683. Fut consacré en juillet 1683 à Neuchâtel. Commença comme diacre dans sa ville en mai 1686, puis devint pasteur le 14 juin 1699. Fut treize fois doyen entre 1700 et 1739. Membre en 1701 de la SPCK de Londres. Eut une très grande influence sur la Compagnie des pasteurs de Neuchâtel et la ville en général. Auteur de plusieurs ouvrages traduits en anglais, allemand, hollandais tels le <I>Traité des sources de la corruption</I> (Amsterdam, 1700), le <I>Catéchisme</I> (Genève, 1702), l’<I>Abrégé de l’Histoire sainte et du Catéchisme</I> (Genève, 1734). Son adaptation de la traduction de la <I>Bible des pasteurs de Genève</I> (1724/1744) est demeurée célèbre. Sa correspondance, abondante, avec Turrettini se rapporte essentiellement à des problèmes théologiques, liturgiques et disciplinaires mais est également riche en remarques et informations sur sa vie familiale et sur son ministère pastoral. Outre à Turrettini qui, après la mort de Louis Tronchin*, était l’interlocuteur principal d’Ostervald, un cercle restreint de quatre personnes constituait, à Genève, la référence constante du Neuchâtelois : Antoine I Léger*, Jacques Ingrand*, Étienne Jallabert* et David Sartoris* étaient systématiquement sollicités pour lire ses manuscrits, les corriger et se prononcer sur l’opportunité d’une éventuelle publication. Parfois Jean-Robert Chouet* était également associé à la consultation.
turrettini: birthYear
1663
turrettini: concrete5EntryID
https://humanities.unige.ch/turrettini/dashboard/express/entries/view_entry/127508
turrettini: deathYear
1747
turrettini: description
Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747)
turrettini: fedoraResourceURI
https://lod.unige.ch/rest/turrettini/person/ug47322
turrettini: firstName
Jean-Frédéric I
turrettini: hasISNI
http://isni.org/isni/0000000121251878
turrettini: iDUniv
S6519
turrettini: id
OstervaldJeanFrédéricI
turrettini: isAuthor
true
turrettini: isCorresponding
true
turrettini: isMentioned
true
turrettini: name
Ostervald
turrettini: nbLetterWithPers
172
turrettini: personDates
(1663-1747)

Other Resources